mercredi 5 décembre 2007

RestoNote

On pourrait presque faire une étude de société à partir des noms que choisissent les restaurateurs pour baptiser leurs établissements. On est loin des Chez Pierre, Chez Bardet, Chez Son Père....Voilà deux nouvelles enseignes montréalaises.
On prononce Kitchen Galerie, mais on écrit Kitch-en-Galerie. On prononce Les Conserves, mais en on écrit Les Cons Servent...
Jeux de mots mis à part, inconsciemment peut-être, ces deux établissements attirent l'attention sur la qualité du service de table. Le premier a décidé de confier et la cuisine et la salle aux cuisiniers. Quant au deuxième, il parait qu'il ne faut pas voir de sous-entendu dans le choix du nom. D'ailleurs, ce sont, pour l'instant, les propriétaires qui font la majorité du service. Et Il est fait sans "protocole", décontracté dans une ambiance conviviale.
Situé rue Papineau, au sud de la rue Laurier, c'est un restaurant de quartier, pour les gens du quartier (les autres sont les bienvenus!) qui semblent s'y sentir tout à fait chez eux. Le décor est dépouillé, appuyé sur un grand mur sombre et nu, sur une vitrine pleinement ouverte sur la rue et sur un mur garni d'étagères d'épicerie. Car, dans ce restaurant, on peut acheter des plats que le chef prépare et qui ont la particularité d'être....en conserve, dans les pots masson que l'on connait bien. Et l'on peut aussi, avec le bocal, repartir avec une bouteille de vin...
Le vin, à table, pourrait devenir une spécialité de la maison, vins d'importation privée,dont plusieurs sont de production biologique, nombreux sur la carte. La carte des "solides" propose des plats intéressants, à des prix très raisonnables, servis simplement, mais différemment. Le foie de veau était coupé en pavé au lieu de l'être sous forme de tranches, accompagné d,une "salade de pickles de langue". Le boudin noir, en entrée, était roulé dans une crêpe fine...
On retrouve en cuisine Stelio Pérombelo que l'on a connu Aux Caprices de Nicolas de la rue Drummon, au La chèvre et le chou", Un nouveau Stelio Pérombelo qui entame une nouvelle carrière avec enthousiasme et de grands projets.
Les Cons Servent
5064, rue Papineau
514-523-8999

2 commentaires:

Françoise Kayler a dit…

La moindre des politesse est de respecter l'orthographe des noms propres...
On aurait dû lire Stelio Pérombelon
FK

erwan a dit…

Stelio et JP....
Le good, le bad, le blanc, le noir...
Un qui vous fait swinguer les papille sur un air de bossa nova,
et l'autre qui vous scotch comme un trash dans un concert de grimmskunk....
Deux tres grand chef, deux cuisne differente, l'un est venu derriere l'autre, mais pas du tout ridicule, et a terminer et valider le travail du premier... Ils comprendront!!!!
Mes chefs je vous salut bien bas, merci pour tout!!!!
Plein de reussite a vous deux...
Et pour les autres et bien allé manger chez eux, parole d'un ptit francais trop loin de vous!!!

R1