jeudi 8 novembre 2007

UN AUTRE DELMO

Rue Notre-Dame, longtemps fermées, les portes de Delmo viennent de s'ouvrir. Ceux qui les franchiront pour la première fois découvriront un nouveauet beau restaurant. Les habitués du vieux Delmo les pousseront avec une curiosité teintée d'inquiétude. Quest-il advenu de ce décor si particulier et de cette ambiance tout aussi particulière?
Sans avoir été classé monument historique, Delmo l'était en fait. L'origine de la maison est restée nébuleuse. Le décor était d'une autre époque et, peut-être, l'ambiance l'était-elle aussi.
Du décor initial, il reste peu de chose. La première salle, unique à Montréal, s'enfonçait en couloir, bordée de chaque côté par un long bar-comptoir devant lequel on s'asseyait pour diner. Au mur, une murale et des miroirs tenaient compagnie au dineur solitaire. De cet extraordinaire aménagement, un seul mur est encore doté. Le deuxième comptoir massif a laissé
la place aux tables et la murale est remplacée par des miroirs. La petite salle du fond, si triste et dont l'ambiance faisait contraste avec celle de la salle d'entrée, est complètement transformée, vivante maintenant et, même, bruyante.
Le plus spectaculaire de la transformation de Delmo c'est l'ouverture vers un deuxième étage auqeul conduit un très bel escalier. L'éclairage scintille partout. Il faut prêter attention à une oeuvre sculpturale que l'on ne remarque pas si on ne lève pas les yeux.
Côté cuisine, Delmo était un restaurant spécialisé dans le service de poissons et de fruits de mer. Le nouveau Delmo fait écho à cette tradition. Il ne devrait pas. L'ancien Delmo servait, impeccablement et sans artifice, des poissons cuits avec justesse. Les deux plats de poisson goûtés ce jour là n'étaient pas à la hauteur. La morue fraîche pochée, beurre à l'orange (25$) aurait pu être n'importe quel poisson blanc et la sauce n'avait pas plus d'intérêt. La lotte au curry rouge, riz basmati aux légumes (22,75(, trop cuite était écrasée par l'épice.
Mais le plat le plus décevant est cette crème de tomate Delmo ($8), On se déplaçait pour choisir ce plat. Vraisemblablement, le nouveau cuisinier ne l'a jamais goûtée et n'a pas pu obtenir la recette. Ce qui n'est pas étonnant. L'irascible ancien propriétaire n'ayant jamais voulu la communiquer. Celle-ci n'était qu'une préparation rouge et très acide.

DELMO
211 ouest, rue Notre-Dame
514-448-1869

8 commentaires:

R Holder a dit…

Bonjour Mme Kayler,

Désolé que votre expérience n'ait pas été à la hauteur de vos attentes au Delmo.

Je tiens quand même à vous informer du fait que la célèbre crème de tomates du vieux Delmo était un produit de la compagnie Heinz, en conserve, auquel était ajouté un seul ingrédient, du bicarbonate de soude (de la "Petite Vache").

Richard Holder

Françoise Kayler a dit…

Voilà qui est extrêmement intéressant à apprendre. Il arrive que les idoles soient déboussolées. Même si cela va décevoir ceux qui croyaient à une recette particulière...
FK

Johanna a dit…

Bonjour madame Kayler,

Auriez-vous une adresse courriel où vous faire parvenir une invitation ?

jraynaud@mfrp.com

Merci.

Nicole Languérand a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
André Saint-Amant a dit…

Chère Mme Kayler,

Enfin on peux vous relire. Dommage que Delmo ne soit pas à la hauteur. En espérant que la qualité s'améliore car la salle était vraiment exceptionnel.
ASA

Un lavallois a dit…

Un peu fendant ce Holder … Faut croire qu’il n’apprécie pas la critique. Il y a tout lieu de penser qu’il crachera son venin cette fois-ci sur le Journal La Presse de ce week-end qui vient confirmer la critique de madame Kayler. Pas la peine d’y aller…

Louise D. a dit…

Bonjour Mme Kayler,
Je viens tout juste de lire vos commentaires au sujet de Delmo.
C'était le restaurant de mon père.
Je suis désolée de lire que la nourriture n'est plus a la hauteur.
Pour la soupe aux tomates mon père ne
m'a jamais donné sa recette. Je suis
suprise de lire que c'était de la soupe
Heinz avec du bicarbonate.....

SD a dit…

Bonjour Mme Kayler,
j'ai travaillé 23 ans au vieux Delmo et qui s'appelait en fait, Chez Delmo.Pour mettre les pendules à l'heure, la fameuse crème de tomate n'avait pas besoin de bicarbonate de soude dans sa préparation mais c'est vrai que la la recette est toute simple. Néanmoin faut la connaitre!...
Mme Kayler,vous êtes venue me voir peu après mon ouverture au Restaurant Le Nantua et on m'a dit que votre expérience n'a pas été positive.Tous les éléments n'
étaient pas, alors, bien synchronisés. Je vous assure que si vous repassez, le flétan sauce Nantua sera à la hauteur.En passant, nous servons LA célèbre crème de tomate,recette originale.

SD